Bonjour et bienvenue!

L'équipe du Forum te souhaite une bonne journée.




 
AccueilPortail1FAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Henry Vieuxtemps Verviétois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eve
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 44
Localisation : Liège, Belgique
Emploi : Secrétaire commerciale
Loisirs : Mes enfants, l'informatique, l'art floral, les bijoux de perles
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Henry Vieuxtemps Verviétois   2011-10-21, 06:55

VERVIERS - Portrait de
l’un des plus célèbres Verviétois ! Un violoniste de renommée internationale, dont le talent de virtuose a toujours été acclamé !



Henry Vieuxtemps est ce qu’on appelle un artiste précoce. Né le 17 février 1820, le violoniste verviétois fait ses débuts de jeune prodige dans sa ville natale à l’âge de 6 ans. Le grand Charles de Bériot le prend alors sous son aile et il est rapidement acclamé pour ses interprétations dans toute la Belgique. À 14 ans, il exécute déjà des concertos de Beethoven à Vienne et se lance avec succès dans la composition. Il s’installe ensuite à Paris, où son talent de virtuose se fait remarquer. Adolescent, il est déjà « le » violoniste à la mode ! « C’est vraiment un tout grand musicien, rappelle l’historien Louis-Bernard Koch. Il a marqué le XIXe siècle, c’est l’un des plus grands virtuoses de son temps. De son vivant, il était déjà acclamé par ses pairs».
Wagner, Chopin, Litz et même le très critique Berlioz ne tarissent pas d’éloges à son égard. « C’est surtout sa virtuosité qui est admirée. Les critiques reconnaissent aussi la musicalité, la sensibilité et le lyrisme de ses compositions. Il est considéré comme le Chopin belge». L’œuvre du Verviétois s’élève à 80 compositions, toutes écrites pour le violon. Mais le maestro est aussi connu pour ses legs à la musique. « Il a énormément
voyagé, le Tsar de Russie, Nicolas Ier l’a notamment fait venir à sa Cour. C’est lui qui a fondé l’école russe de violon du Conservatoire de Saint-Pétersbourg. Il a influencé l’évolution de cet art, il a de nombreux héritiers et des disciples partout dans le monde. Il a fait évoluer la technique du violon
».
Perpétuel voyageur, Vieuxtemps participe à un nombre impressionnant de concerts, entre 1833 et 1875 : France, Allemagne, Russie, Suisse ou encore Mexique. Partout, il est adulé, d’abord comme enfant prodige (on disait qu’il n’était pas plus haut que son archet), ensuite comme un maître de l’instrument. Ses tournées triomphales aux États-Unis ont également participé à sa grande renommée. « Il tire un franc succès auprès de ses différents publics, car il sait toujours d’adapter ! »
Le Verviétois n’oublie pas pour autant ses origines et est également professeur au Conservatoire de Bruxelles. Son élève le plus illustre est d’ailleurs Eugène Ysaÿe. Vieuxtemps est également le fondateur de la célèbre école du violon franco-belge qui se perpétue encore aujourd’hui dans nos Conservatoires. L’artiste s’est éteint à Mustafa, près d’Alger, le 6 juin 1881, mais il repose au cimetière de Verviers. C’est donc en hommage à ce grand musicien, que le concours Henry Vieuxtemps a été instauré en 1923.¦
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20111020_00062259


VERVIERS - Reconnu et apprécié dans le monde entier, le violoniste verviétois Henry Vieuxtemps semble de plus en plus méconnu dans sa ville natale.

C’est l’un des paradoxes récurrents des artistes : « nul n’est prophète en son pays » ! Connu partout dans le monde et méconnu dans leur fief natal. Si la ville de Verviers a dédié une place et un monument au célèbre violoniste Henri Vieuxtemps, l’un des plus célèbres musiciens du XIXe siècle, rares sont les verviétois qui savent
qui il est.

Pourtant, ses œuvres restent des références mondialement reconnues.
Le célèbre concours « Prix Vieuxtemps », qui a lieu ce samedi, a notamment pour but de rendre hommage à ce musicien hors pair, pour éviter qu’il n’entre dans l’oubli collectif. « Cette année, pour la première fois, on a voulu entourer le concours avec toute série d’animations, explique Christiane Rutten, organisatrice du concours de violon. C’est une personnalité acclamée internationalement, mais si on interroge les Verviétois, ils ne savent plus qui il est. C’est pour cela qu’on a organisé des conférences toute cette semaine : pour rappeler aux verviétois qui est cet illustre musicien, originaire de leur ville, connu et interprété partout dans le monde ». Un constat partagé par Louis-Bernard Koch, historien à l’Université de Liège, qui a donné une conférence sur la vie de Vieuxtemps dans le cadre du Concours de violon. « Sur Internet, il y a plus de 700 000 pages qui parlent de lui, en anglais, en russe, en japonais. Il y a aussi 650 séquences de YouTube, avec des musiciens internationaux de renom, des touts grands noms qui
reprennent ses œuvres. Il y a au moins trois équipes de télévisions japonaises qui sont venues au musée de Verviers pour filmer les objets ayant appartenu au violoniste
». Mais comment expliquer le phénomène d’oubli local de cette célébrité ? « C’était un grand virtuose, mais il n’a pas composé énormément,suggère Christiane Rutten. Même si ses œuvres restent incontournables, il a été plus facilement oublié du grand public qu’un Chopin ou un Mozart». Louis-Bernard Koch a une autre hypothèse… «Les verviétois connaissent le nom, il fait partie du patrimoine verviétois
mais sans plus de détails. Dans les écoles, on n’enseigne plus les gloires locales. Il y a un problème de transmission. Et puis le climat, le paysage artistique n’est plus le même »
. Vendredi, Lorenzo Gallo et Éliane Reyes se produiront au Grand-Théâtre, en prélude au concours Vieuxtemps. Louis-Bernard Koch redonnera également sa conférence le 5 novembre prochain, au Centre Culturel de Hodimont. Des concerts et des actions, pour que nos prestigieux artistes locaux ne tombent pas dans l’oubli populaire…¦
Revenir en haut Aller en bas
http://activitemanuelles.bbconcept.net
 
Henry Vieuxtemps Verviétois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinéphile verviétois - take 2
» Mark Henry
» Henry Charrière - Papillon
» Henry Certigny
» [Bauchau, Henry] L'enfant bleu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Peinture, Musique, Littérature, Télévision, Cinéma, Informatique et Enseignement :: Musique-
Sauter vers: