Bonjour et bienvenue!

L'équipe du Forum te souhaite une bonne journée.




 
AccueilPortail1FAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Poème du jour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Eve
Admin
Admin


Nombre de messages : 10515
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-07, 12:19

oui un auteur belge! Merci pour ces poèmes!
Revenir en haut Aller en bas
http://activitemanuelles.bbconcept.net
Duchesse
Pilier du Forum
Pilier du Forum


Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 69
Localisation : Oupeye, Belgique
Emploi : Mami
Loisirs : Tricot
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-07, 20:24

Beau poème,eve.
Ainsi que Vicomte.Merci,voila mon quart d'heure de lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Eve
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 44
Localisation : Liège, Belgique
Emploi : Secrétaire commerciale
Loisirs : Mes enfants, l'informatique, l'art floral, les bijoux de perles
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-08, 06:20

oui ça sert quand même... continuons, c'est agréable!
Revenir en haut Aller en bas
http://activitemanuelles.bbconcept.net
Eve
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 44
Localisation : Liège, Belgique
Emploi : Secrétaire commerciale
Loisirs : Mes enfants, l'informatique, l'art floral, les bijoux de perles
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-08, 08:20

Mars.


Il tombe encore des grêlons,
Mais on sait bien que c'est pour rire.
Quand les nuages se déchirent,
Le ciel écume de rayons.


Le vent caresse les bourgeons
Si longuement qu'il les fait luire.
Il tombe encore des grêlons,
Mais on s'est bien que c'est pour rire.


Les fauvettes et les pinsons
Ont tant de choses à se dire
Que dans les jardins en délire
On oublie les premiers bourdons.
Il tombe encore des grêlons…
Maurice Carême (1899-1978)


http://chatfeechouette.blog.fr/2010/03/07/mars-en-poemes-8132315/


Maurice
Carême est né le 12 mai 1899 à Wavre, d'un père peintre en bâtiment et
d'une mère épicière. Il a deux sœurs et deux frères. Il passe son
enfance et son adolescence à Wavre. À 15 ans, il écrit ses premiers
vers inspirés par une amie d'enfance, Bertha Detry. Il ne cessera plus
d'écrire. Elève brillant, il obtient, la même année, une bourse
d'études et entre à l'Ecole normale primaire de Tirlemont. En 1918, il est nommé instituteur à Anderlecht. Il quitte Wavre pour s'installer dans la banlieue bruxelloise. Après une période de futurisme (1928-1932), il revient à une grande simplicité de ton. En 1933,
il fait construire, une maison dite « La Maison blanche » à
Anderlecht, avenue Nelly-Melba, aujourd'hui Musée Maurice Carême. Il
meurt le 13 janvier 1978 à 78 ans.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Carême
Revenir en haut Aller en bas
http://activitemanuelles.bbconcept.net
Vicomte
Second
Second


Masculin
Nombre de messages : 2604
Age : 61
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Pharmacien
Loisirs : Penser
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-08, 12:04

mercredi 9 Mars 2011


Tout rit dans la nature


Mais le saule est en sève et pousse ses chatons;
Le rosier , le lilas se couvrent de boutons.
Déjà tout est joyeux,tout rit dans la nature.
La terre a recouvré sa première parure


et les gais oisillons sur les tendres rameaux
Préparent leur gosier à des concerts nouveaux.
Alors dès son lever la folâtre Lisette,
De Mars en folâtrant va cueillir les fleurettes


Pour faire une guirlande à son cher agnelet,
Dont la robe en blancheur le dispute à la neige,
C'est le printemps tout pur que cette pastourelle
quand parmi les parfums de la saison nouvelle


Seulette avec son chien elle folâtre au pré.
Comme son oeil pétille et son minois fleurit!
Non sans dépit jaloux les filles du village
Regardent la fraîcheur de ce joli visage,

Non qu'il soit à leur yeux sans tache absolument,
Mais malgré leur critique,il reste trop charmant.
ce qui leur plaît le moins,c'est quand ,un jour de fête,
Avec le seul ruban qui lui serre la tête,

Avec sa coiffe unie et son blanc tablier,
Elle passe en éclat leur attirail entier.

Peyrot de Pradinas
(Le printemps)
Revenir en haut Aller en bas
Duchesse
Pilier du Forum
Pilier du Forum


Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 69
Localisation : Oupeye, Belgique
Emploi : Mami
Loisirs : Tricot
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-09, 11:13

Tres joli le poème de Maurice Carême,et en + c'est un Belge.
Revenir en haut Aller en bas
Vicomte
Second
Second


Masculin
Nombre de messages : 2604
Age : 61
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Pharmacien
Loisirs : Penser
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-09, 13:22

Mercredi 9 mars 2011

Fantômes de la neige.



Dans cette gare intermittente,
Une vieille locomotive
Halète et beugle de sommeil.

Gares les soirs sans espérance
Et des départs mal consolés.

Le vol lent des heures perdues
Sort des horloges ébréchées
Crevées d'un rire sépulcral.

Défilé des ombres puériles
Gonflées des houles de fumée.

Les cartes aux visages pâles
battues sans fin comme la vie
Dans les auberges du "Coq d'Od"
Où mousse une bière anémique.

Petites vies aux rues étroites
Où le rêve appareille en vain.
En vain le printemps s'exténue

et fleurit ça et là, soudain,
Le peuple agile des statues
L'espoir soudain des hardins.


Maurice Fombeure
(A dos d'oiseau)

Maurice Fombeure, né à Jardres (Vienne) le 23 septembre 1906 et mort à Paris le 1er janvier 1981, est un écrivain et poète français.

Issu d'une famille d'agriculteurs du Poitou, il fit ses études au collège puis à l'École normale de Poitiers. Poursuivant ses études à l'École normale supérieure de Saint-Cloud, il fut ensuite professeur de lettres dans des lycées parisiens, mais resta toujours très attaché à sa région natale. Très actif dans les milieux littéraires de la capitale, il a obtenu le Grand Prix de poésie de la Ville de Paris en 1958.

Un musée lui est consacré à Bonneuil-Matours. On y retrouve des originaux de ses œuvres ainsi que de nombreux effets personnels de l'écrivain.
Revenir en haut Aller en bas
Eve
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 44
Localisation : Liège, Belgique
Emploi : Secrétaire commerciale
Loisirs : Mes enfants, l'informatique, l'art floral, les bijoux de perles
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-09, 20:38

sunny merci Vicomte, je n'ai jamais lu autant de poèmes de ma vie!
Revenir en haut Aller en bas
http://activitemanuelles.bbconcept.net
Vicomte
Second
Second


Masculin
Nombre de messages : 2604
Age : 61
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Pharmacien
Loisirs : Penser
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-09, 22:14

j'espère que ça te plait....

C'est une autre vision du monde que je suis heureux de partager avec toi, avec vous... clindoeil
Revenir en haut Aller en bas
Eve
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 44
Localisation : Liège, Belgique
Emploi : Secrétaire commerciale
Loisirs : Mes enfants, l'informatique, l'art floral, les bijoux de perles
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-09, 22:59

Oui j'en redemande... encore! merci
Revenir en haut Aller en bas
http://activitemanuelles.bbconcept.net
Duchesse
Pilier du Forum
Pilier du Forum


Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 69
Localisation : Oupeye, Belgique
Emploi : Mami
Loisirs : Tricot
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-10, 07:19

un quart d'heure de lecture cela fait du bien,mais pas toujours facile de comprendre,le langage vraiment Francais
Revenir en haut Aller en bas
Vicomte
Second
Second


Masculin
Nombre de messages : 2604
Age : 61
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Pharmacien
Loisirs : Penser
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-10, 11:53

Jeudi 10 Mars



C'est ce qu'on appelle
Un temps délicieux
Un soleil léger
Cuit à point
Une brise légère
Salée juste
Un océan pur
Un horizon droit.
Au milieu de ça
Un homme invisible
Qui ne se voit pas
Qui ne se sent pas
Qui n'a plus de poids.

Cet homme sans corps
A peine frôlé d'âme
Aujourd'hui c'est moi
Et j'entends la vie
Qui glisse éternelle
Entre mes vingt doigts.

(Pierre BOUJUT-Les poèmes de l'imbécile heureux)
Revenir en haut Aller en bas
Duchesse
Pilier du Forum
Pilier du Forum


Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 69
Localisation : Oupeye, Belgique
Emploi : Mami
Loisirs : Tricot
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-11, 08:50

Très beau et facile a lire et a comprendre.
Merci Vicomte.
Revenir en haut Aller en bas
Eve
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 44
Localisation : Liège, Belgique
Emploi : Secrétaire commerciale
Loisirs : Mes enfants, l'informatique, l'art floral, les bijoux de perles
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-11, 09:19

Oui très joli poème, je l'accorde!

A une femme Enfant ! si j'étais roi, je donnerais l'empire,
Et mon char, et mon sceptre, et mon peuple à genoux
Et ma couronne d'or, et mes bains de porphyre,
Et mes flottes, à qui la mer ne peut suffire,
Pour un regard de vous !

Si j'étais Dieu, la terre et l'air avec les ondes,
Les anges, les démons courbés devant ma loi,
Et le profond chaos aux entrailles fécondes,
L'éternité, l'espace, et les cieux, et les mondes,
Pour un baiser de toi !

Victor Hugo
http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/victor_hugo/a_une_femme.…
Victor-Marie Hugo, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris, est un écrivain, dramaturge, poète, homme politique, académicien et intellectuel engagé français, considéré comme l'un des plus importants écrivains romantiques de langue française.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Hugo
Revenir en haut Aller en bas
http://activitemanuelles.bbconcept.net
Vicomte
Second
Second


Masculin
Nombre de messages : 2604
Age : 61
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Pharmacien
Loisirs : Penser
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-11, 21:23

Vendredi 11 mars

A la plus belle

Nul ne l'a vue et, dans mon coeur,
Je garde sa beauté suprême ;
(Arrière tout rire moqueur !)
Et morte, je l'aime, je l'aime.

J'ai consulté tous les devins,
Ils m'ont tous dit : " C'est la plus belle ! "
Et depuis j'ai bu tous les vins
Contre la mémoire rebelle.

Oh ! ses cheveux livrés au vent !
Ses yeux, crépuscule d'automne !
Sa parole qu'encor souvent
J'entends dans la nuit monotone.

C'était la plus belle, à jamais,
Parmi les filles de la terre...
Et je l'aimais, oh ! je l'aimais
Tant, que ma bouche doit se taire.

J'ai honte de ce que je dis ;
Car nul ne saura ni la femme,
Ni l'amour, ni le paradis
Que je garde au fond de mon âme.

Que ces mots restent enfouis,
Oubliés, (l'oubliance est douce)
Comme un coffret plein de louis
Au pied du mur couvert de mousse.

Charles Cros


Charles Cros, né à Fabrezan (Aude) le 1er octobre 1842, originaire d'une famille de Lagrasse (Aude) et mort à Paris le 9 août 1888, est un poète et inventeur français.

Passionné de littérature et de sciences, il fut un temps, de 1860 à 1863, professeur de chimie à l'Institut parisien des Sourds-Muets, avant de se consacrer à la recherche scientifique. En 1869, il présenta à la Société française de photographie un procédé de photographie en couleurs qui est à l'origine du procédé actuel de trichromie. Il étudia également des améliorations à la technologie du télégraphe : il avait présenté à l'Exposition de 1867 un prototype de télégraphe automatique.
Revenir en haut Aller en bas
Vicomte
Second
Second


Masculin
Nombre de messages : 2604
Age : 61
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Pharmacien
Loisirs : Penser
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-11, 21:27

Samedi 12 mars 2011

En hommage a ma fille dont on fête aujourd'hui les 27 ans, j'offre ce poème...

Lorsque l'enfant paraît

Lorsque l'enfant paraît le cercle de famille
Applaudit à grands cris ; son doux regard qui brille
Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être ?
Se dérident soudain à voir l'enfant paraître,
Innocent et joyeux.

Enfant vous êtes l'aube et mon âme est la plaine
Qui des plus douces fleurs embaume son haleine
Qu'on ose pas toucher,
Quand l'enfant vient, la joie arrive et nous éclaire
On rit, on se récrie, on l'appelle et sa mère
Tremble à le voir marcher...

Les yeux des enfants ont une douceur infinie,
Et leur petites mains, joyeuses et bénies,
Ignorent le mal encore !
Jamais, vos jeunes pas n'ont touché notre fange,
A l'auréole d'or !

La nuit lorsque tout dort, quand l'esprit rêve, à l'heure
Où l'on entend parfois une petite voix qui pleure,
Sur des ailes d'azur,
Sans le comprendre encore, vous explorez le monde.
Double virginité : corps où rien n'est immonde,
Ame où rien n'est impur !

Il est si beau l'enfant avec son doux sourire,
Ses deux grands yeux ouverts qui ne savent pas mentir.
Dans le mal triomphant :
Préserve-moi Seigneur, d'été sans fleurs vermeilles,
De cage sans oiseaux, de ruche sans abeilles,
D'une Maison sans enfants ...

VICTOR HUGO


Joyeux anniversaire ma Puce!

Revenir en haut Aller en bas
Eve
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 44
Localisation : Liège, Belgique
Emploi : Secrétaire commerciale
Loisirs : Mes enfants, l'informatique, l'art floral, les bijoux de perles
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-12, 09:20

Oui Bon anniversaire à ta fille Vicomte:

Un jour, une année, une naissance, et tu arrives
En poussant tes premiers cris
Un jour, une année, tu es une enfant dont
Le rire et la joie font partie d’une certaine insouciance
Un jour, une année, tu grandis et te voila adolescente,
Naïve goûtant aux joies de l’amitié et de l’amour
Un jour, une année, te voila grande, jolie, et amoureuse
Croyant à la sincérité de la vie et aux promesses
Un jour, une année, ta naïveté, qui jusqu’alors t’as protégée,
Te font voir brusquement la tricherie et la fausseté de l’être humain
Un jour, une année, tu vends par malheur et obligation
Tout ce qui fut le bonheur de ta vie
Et depuis tel le juif errant, tu vagabondes et tu mendies
Un peu d’amour et de sincérité espérant revoir
Un peu les souvenirs d’antan
Mais un jour le ciel s’ouvrira à nouveau et te fera rencontrer
Celui qui t’est destiné

Michel Cieciura
http://blog.mesanniv.com/anniversaire/251/poeme-anniversaire/
Revenir en haut Aller en bas
http://activitemanuelles.bbconcept.net
Vicomte
Second
Second


Masculin
Nombre de messages : 2604
Age : 61
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Pharmacien
Loisirs : Penser
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-12, 13:46

Oh, merci Eve pour ce poème!

Je vais lui envoyer!

Revenir en haut Aller en bas
Eve
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 44
Localisation : Liège, Belgique
Emploi : Secrétaire commerciale
Loisirs : Mes enfants, l'informatique, l'art floral, les bijoux de perles
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-12, 22:32

Oui je trouve qu'avec ce que je sais... il collait bien... à cette histoire!

Bisous



JOIE DU PRINTEMPS





Au printemps, on est un peu fou,
Toutes les fenêtres sont claires,
Les prés sont pleins de primevères,
On voit des nouveautés partout.
Oh! regarde, une branche verte!
Ses feuilles sortent de l'étui!
Une tulipe s'est ouverte...
Ce soir, il ne fera pas nuit,
Les oiseaux chantent à tue-tête,
Et tous les enfants sont contents
On dirait que c'est une fête...
Ah! que c'est joli le printemps!Lucie Delarue-Mardrus
http://www.takatrouver.net/poesie/index.php?id=310

Revenir en haut Aller en bas
http://activitemanuelles.bbconcept.net
Duchesse
Pilier du Forum
Pilier du Forum


Féminin
Nombre de messages : 2138
Age : 69
Localisation : Oupeye, Belgique
Emploi : Mami
Loisirs : Tricot
Date d'inscription : 31/01/2011

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-13, 08:23

tout beaux les deux poèmes,merci Eve.
Revenir en haut Aller en bas
Vicomte
Second
Second


Masculin
Nombre de messages : 2604
Age : 61
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Pharmacien
Loisirs : Penser
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-14, 10:26

Dimanche 13 mars



Le printemps Gascon:




Je suis le gracieux printemps
Que le ciel et terre considèrent,
Et non pas sans mille raison,
Comme la reine des saisons,
J'éclaircis le ciel et les airs
Et je fourbis soleil et lune,
Qui,luisant bientôt comme argent,
Portent le beau temps à la gent.


Jean-Géraud d'Astros
Revenir en haut Aller en bas
Vicomte
Second
Second


Masculin
Nombre de messages : 2604
Age : 61
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Pharmacien
Loisirs : Penser
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-14, 10:31

Lundi 14 Mars





Terres nouvelles



Lorsque le blanc hiver, aux jours tièdes mêlé,
Recule vers le Nord de montagne en montagne,
La gaîté du semeur envahit la campagne,
Et du sein des greniers renaît l’âme du blé.

Ennui de mars, espoir d’avril, attente et rêve !
C’est avant les bourgeons et les proches labours
L’inquiétude exquise et sourde des amours,
C’est dans l’arbre vivant la marche de la sève.

C’est ton œuvre, soleil, créateur des matins,
Semeur de jours, passant du souverain abîme,
Toi qui, majestueux, vas ton chemin sublime,
Jetant un printemps neuf sur nos printemps éteints.

C’est pour t’aimer, soleil, et vivre ta lumière,
Que le semeur ainsi t’accueille à l’horizon,
Que le blé, prisonnier dans sa blanche maison,
Dès les aubes d’avril redemande la terre !

(Albert Ferland – 1872-1943)

Les Horizons, Montréal, Déon Frères, 1908

Né à Montréal, Albert Ferland séjourne à Labelle, près d'une réserve amérindienne, de 1879 à 1884, son père ayant décidé d'y faire fortune. Cinq ans plus tard, après un succès modeste, la famille retourne vivre à Montréal. Même si Ferland aura été marqué par son séjour dans la forêt outaouaise, il ne quittera plus la grande ville. Autodidacte en poésie, comme il le sera dans le dessin, c'est un rêveur, un poète dans l'âme. Il occupe divers emplois : dans une épicerie, une imprimerie, un bureau d'avocat, puis finalement, il sera professeur de dessin. Il a son propre studio dans le Vieux-Montréal, à l'angle des rues Notre-Dame et Saint-Gabriel - une plaque commémorative le rappelle. Il publie ses premiers poèmes à l'âge de 16 ans dans les journaux de l'époque. En 1893, il fait paraître son premier recueil, Mélodies poétiques, en 1899, Femmes rêvées, puis une série de cinq recueils, Le Canada chanté, de 1909 à 1946.
Revenir en haut Aller en bas
Vicomte
Second
Second


Masculin
Nombre de messages : 2604
Age : 61
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Pharmacien
Loisirs : Penser
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-14, 21:50

Printemps plein d'indolence




Printemps plein d'indolence,
J'implore ta clémence.
À toi plein de langueur
J'abandonne mon coeur.
Ma pensée indécise
Flotte au gré de la bise.
Un ruissellement tendre
Me pénètre de miel.
Ah ! ne voir, ah ! n'entendre
Qu'à travers le sommeil.
À travers ma paupière
J'accueille ta lumière,
Soleil qui me caresse ;
Pardonne à ma paresse...
Bois mon coeur sans défense,
Soleil plein d'indulgence.




André Gide
(Les nouvelles nourritures)
Revenir en haut Aller en bas
Eve
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 44
Localisation : Liège, Belgique
Emploi : Secrétaire commerciale
Loisirs : Mes enfants, l'informatique, l'art floral, les bijoux de perles
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-15, 05:56

J'aime assez, merci pour ces lignes si belles!
Revenir en haut Aller en bas
http://activitemanuelles.bbconcept.net
Vicomte
Second
Second


Masculin
Nombre de messages : 2604
Age : 61
Localisation : Aix en Provence
Emploi : Pharmacien
Loisirs : Penser
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-15, 22:45

Chant du grillon


Pendant la nuit et la journée,
Je chante sous la cheminée ;
Dans mon langage de grillon,
J’ai, des rebuts de son aînée,
Souvent consolé Cendrillon.

Le renard glapit dans le piége ;
Le loup, hurlant de faim, assiége
La ferme au milieu des grands bois ;
Décembre met, avec sa neige,
Des chemises blanches aux toits.

Allons, fagot, pétille et flambe ;
Courage, farfadet ingambe,
Saute, bondis plus haut encor ;
Salamandre, montre ta jambe,
Lève, en dansant, ton jupon d’or.

Quel plaisir ! prolonger sa veille,
Regarder la flamme vermeille
Prenant à deux bras le tison ;
A tous les bruits prêter l’oreille ;
Entendre vivre la maison !

Tapi dans sa niche bien chaude,
Sentir l’hiver qui pleure et rôde,
Tout blême et le nez violet,
Tâchant de s’introduire en fraude
Par quelque fente du volet.

Souffle, bise ! tombe à flots, pluie !
Dans mon palais, tout noir de suie,
Je ris de la pluie et du vent ;
En attendant que l’hiver fuie
Je reste au coin du feu, rêvant.


Théophile Gautier
(Poésies diverses)

Pour avoir le poème en entier, cliquez dessus....

Revenir en haut Aller en bas
Eve
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 44
Localisation : Liège, Belgique
Emploi : Secrétaire commerciale
Loisirs : Mes enfants, l'informatique, l'art floral, les bijoux de perles
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Poème du jour   2011-03-16, 06:30

merci

Jean-Pierre Claris de FLORIAN
(1755-1794)

Le grillon

Un pauvre petit grillon
Caché dans l'herbe fleurie
Regardait un papillon
Voltigeant dans la prairie.
L'insecte ailé brillait des plus vives couleurs ;
L'azur, la pourpre et l'or éclataient sur ses ailes ;
Jeune, beau, petit maître, il court de fleurs en fleurs,
Prenant et quittant les plus belles.
Ah! disait le grillon, que son sort et le mien
Sont différents ! Dame nature
Pour lui fit tout, et pour moi rien.
je n'ai point de talent, encor moins de figure.
Nul ne prend garde à moi, l'on m'ignore ici-bas :
Autant vaudrait n'exister pas.
Comme il parlait, dans la prairie
Arrive une troupe d'enfants :
Aussitôt les voilà courants
Après ce papillon dont ils ont tous envie.
Chapeaux, mouchoirs, bonnets, servent à l'attraper ;
L'insecte vainement cherche à leur échapper,
Il devient bientôt leur conquête.
L'un le saisit par l'aile, un autre par le corps ;
Un troisième survient, et le prend par la tête :
Il ne fallait pas tant d'efforts
Pour déchirer la pauvre bête.
Oh! oh! dit le grillon, je ne suis plus fâché ;
Il en coûte trop cher pour briller dans le monde.
Combien je vais aimer ma retraite profonde !
Pour vivre heureux, vivons caché.



http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jean_pierre_claris_de_florian/le_grillon.html
Revenir en haut Aller en bas
http://activitemanuelles.bbconcept.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poème du jour   Aujourd'hui à 10:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Poème du jour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» poème du jour
» bonjour ma belle poeme de jcl
» Si c’était le dernier jour
» Le lever du soleil un jour de printemps...
» Jour exceptionnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Peinture, Musique, Littérature, Télévision, Cinéma, Informatique et Enseignement :: Littérature :: Le Poème du jour-
Sauter vers: